Philippe FOLLIOT rencontre le Président de la Commission des Droits de l’Homme au Parlement égyptien

Le samedi 11 novembre 2017, Philippe FOLLIOT, Président du Groupe d’amitié France-Egypte, a rencontré Monsieur Alaa ABED, Président de la Commission des Droits de l’Homme au Parlement égyptien, accompagné pour l’occasion de l’Ambassadeur d’Egypte en France, Monsieur Ehab BADAWY.

Ce rendez-vous a été l’occasion pour le député Français de rappeler que l’objectif du groupe d’amitié n’était pas de s’immiscer dans les affaires internes d’un pays ami. Pour autant, lors de ce dialogue franc et direct, Philippe FOLLIOT a souhaité alerter le Président de la Commission des Droits de l’Homme sur trois sujets. Si la France et l’Egypte ont en commun la lutte contre le terrorisme, il existe un certain nombre de droits auxquels notre pays est attaché. Ainsi, le risque de généralisation de l’oppression à l’ensemble de l’opposition égyptienne et notamment celle de gauche laïque interpelle. De la même manière, les questions du droit des femmes et des homosexuels sont des sujets de préoccupation qui nuisent à l’image de l’Egypte et donc à l’attractivité de cette destination pour les touristes français.

Par ailleurs, des échanges d’informations et d’expériences ont été abordés notamment au regard du droit des parlementaires à pouvoir visiter sans préavis les lieux de privation de liberté.

Les députés du Tarn consultent les syndicats

Avant de voter en faveur du projet de loi de finances (PLF) et du projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS), les trois députés tarnais ont souhaité, ensemble, honorer la demande des différents syndicats de les rencontrer. Il était donc question d’assurer les explications de texte dans une démarche pédagogique afin de lever en partie les points de blocage et d’incompréhensions de parts et d’autres.

Afin d’écouter leurs avis et revendications quant aux premiers mois de la présidence d’Emmanuel MACRON, et de répondre à certaines de leurs craintes, Marie-Christine VERDIER-JOUCLAS, Députée de la 2e circonscription du Tarn, Jean TERLIER, Député de la 3e circonscription du Tarn, et Muriel ROQUES ETIENNE représentant Philippe FOLLIOT (retenu en Commission permanente du Conseil départemental) pour la 1e circonscription, ont reçu un certain nombre de délégations syndicales le vendredi 10 novembre.

Avec les retraités de la CFDT, des convergences ont été trouvées. Si le report du tiers payant généralisé ou la réforme de la représentation syndicale dans les TPE n’ont pas trouvé grâce à leurs yeux, un certain nombre de mesures exposées, comme la suppression de la taxe d’habitation ou la mise en place du remboursement intégral des prothèses auditives et dentaires et des lunettes pour 2022, ont semblé leur donner des gages.

L’après-midi, les représentants retraités de l’intersyndicale qui avait appelé à manifester le 28 septembre dernier (UCR-CGT, UCR-FO, UNAR-CFTC, UNIR-CFE/CGC, FSU, FGR-FP, UNIRS-SOLIDAIRES, LSR, UNRPA) ont été à leur tour reçus. Les 3 élus tarnais leur ont exposé les différentes mesures en faveur des retraités, et notamment les plus modestes, avec la hausse de 100€ de l’allocation adulte handicapé (AAH) et du minimum vieillesse, ou encore l’exclusion des 40% des retraités les plus modestes de la hausse de la CSG.

Enfin, avec l’intersyndicale CGT-FSU-Solidaires qui avait manifesté devant les trois permanences parlementaires le 19 octobre dernier, le dialogue social a aussi pu avoir lieu. Parmi tant d’autres thèmes abordés, il fut question de la réforme de l’ISF (qui deviendra l’IFI), du plafonnement de certaines indemnités prudhommales ou encore de la baisse du nombre de contrats aidés.

Chaque délégation a pu à cette occasion prendre connaissance du « Livret du pouvoir d’achat » qui explique les réformes en cours. Les élus, quant à eux, feront remonter les doléances reçues au niveau national.

11 novembre : le député et sa suppléante honorent la mémoire des combattants

Dans la majorité des communes du territoire, les cérémonies du 11 novembre se tenaient ce week-end autour des monuments aux morts. Elles ont été l’occasion pour les participants de rendre hommage aux disparus de la Grande Guerre, mais aussi des conflits contemporains. Ces cérémonies avaient un retentissement particulier à l’approche du centenaire de l’armistice de 1918 et au regard de la proximité de cette date avec d’autres commémorations, celles du 13 novembre 2015.

Dans la première circonscription du Tarn, Philippe FOLLIOT a comme à l’accoutumée participé à la cérémonie organisée à Castres, en présence du maire Pascal BUGIS, du sous-préfet Jean-Yves CHIARO ou encore de la députée suppléante de la 3e circonscription, Valérie DE GERANDO. Le 8e RPIMa et les enfants des écoles de la ville étaient présents en nombre, permettant la rencontre entre des expériences et générations diverses autour des thèmes de la mémoire et du maintien de la paix.

Muriel ROQUES ETIENNE, la députée suppléante, a quant à elle déposé une gerbe de fleurs au même moment au monument aux morts d’Albi. Participaient à cette cérémonie avec elle, entre autres, le préfet du Tarn Jean-Michel MOUGARD, le maire Stéphanie GUIRAUD-CHAUMEIL, le président du conseil départemental Christophe RAMOND ou le sénateur Thierry CARCENAC. Le 12 novembre, c’est dans les villages alentours de Fauch et Cunac qu’elle participait à ces mêmes commémorations avec les élus et les citoyens.

Ces moments de souvenir ont permis aux deux élus et à la population participante de garder en tête le fait que notre modèle et nos valeurs sont encore aujourd’hui remis en cause et que l’engagement à les préserver conduit leur action.

La France accueillera la coupe du monde de rugby en 2023 !

Le mercredi 15 novembre 2017 restera une journée historique pour la France et le sport Français ! Le Wolrd Rugby, par la voix de son Président Bill BEAUMONT, a officiellement désigné notre pays pour l’accueil de la coupe du monde de rugby en 2023.

L’Amicale Parlementaire de Rugby se réjouit de cette décision et félicite chaleureusement la Fédération Française de Rugby, son Président Bernard LAPORTE et l’équipe « France 2023 » menée par Claude ATCHER.

Un an avant les Jeux Olympiques de Paris 2024, au-delà des importantes retombées économiques attendues et de l’élan populaire qu’elle suscitera, cette compétition est une opportunité exceptionnelle pour le sport français en général et le rugby en particulier, et nous permettra de rayonner à travers le monde. Nous sommes plus que jamais aux côtés de la FFR et des acteurs qui organiseront cet événement pour que « France 2023 » soit une belle réussite !

Mon blog Vidéo